Western

juin 10, 2013 dans ALMD

type : mixte à comparée

nombre de jouteurs : 2 à illimité (attention, à beaucoup, cela risque d’être la boxon, favoriser les passages)

Durée : moyenne

Le western est un style qui n’a plus vraiment besoin de se présenter : style à part entière ayant eu ses heures de gloire dans les années 40, 60 et un léger regain dans les années 80. Dans un western, il y a des cowboys, des rascals, des indiens, des chevaux, des déserts, des crotales, des coyotes, des armes à feu, du whisky, des belles filles, des flèches, du goudron et des plumes, des arcs, des duels…

Le plus dur dans cette impro est d’éviter les clichés : il ne faut pas que les spectateurs qui voient une impro western aient l’impression de l’avoir déjà vue avant… Il faut donc prendre le spectateur à contre pied. Soit ne pas faire les actions habituelles du gentil cowboy qui croise le mauvais cowboys, s’en suit un duel et le croquemort passe prendre les mesures… Il faut éviter le plus possible les lieux communs tout en respectant les conventions du genre

Pour les acteurs :
On attend plus une attitude qu’un vrai film de western : le cowboy se doit de chiquer son tabac, de marcher comme un canard, d’utiliser des expressions comme blood’n guts, damned, rascal, coyote et autres… Mais il faut lui faire faire des choses atypiques (pourquoi pas garder des vache ? après tout c’est le vrai métier d’un cowboy, ou alors montrer un indien qui fait la vaisselle pendant que sa femme est partie à la chasse…).
Il faut limiter les passages et ceux-ci doivent apporter quelque chose à l’histoire. Le passage doit être court et apporter de l’ambiance de film mais ce n’est pas sa raison première…

Pour l’arbitre :
S’assurer que les jouteurs ne font pas juste de la figuration, ne pas hésiter à siffler une faute de cabotinage si le passage n’apporte rien à l’histoire.