Cinéma muet

mai 13, 2013 dans ALMD

type : souvent comparée

nombre de jouteurs : 2 à illimité (attention, à beaucoup, cela risque d’être la boxon)

Durée : moyenne à courte

Le cinéma muet est caractérisé par des mouvements comiques très amplifiés, liés au burlesque.
Comme son nom l’indique, il n’y a pas de son (au mieux un jouteur OFF peu fredonner la musique qui l’accompagne, mais il faut tenir toute l’impro).
On trouve dans ce style des intrigues simples, liés souvent à des amours impossibles et/ou des luttes de classes.
Il y a souvent des chutes, des coups de bâton, des personnages cachés des poursuites, les gags classiques viennent de là (les gags notamment avec échelle, peau de banane…) et le gentil héro qui s’en sort toujours…

Impro mime très physique il faut gesticuler en permanence, c’était leur moyen de faire passer des émotions… Les mouvements sont amplifiés, décomposés à l’extrême.

Pour les acteurs :
C’est une improvisation mimée amplifiée.
Il faut être très dynamique tout en laissant du temps d’expression à l’autre joueur : attention à l’écoute (l’observation) !
Préparer un caucus simple avec une problématique pour le héros qui se résout à la fin. Les petits problèmes et autres gags viendront par la suite.

Pour l’arbitre :
Comme pour toute impro mimée, le succès tient en grande partie dans le choix du thème, soit on choisit un thème très spécifique adapté au mime (par exemple : son papa ne veut pas que je l’épouse) au risque qe les 2 équipes fasse la même chose, soit on propose un sujet plus large au risque qu’une équipe inexpérimentée passe à côté du thème…
Il faut faire très attention de sanctionner tout bruitage intempestif (sauf une musique d’ambiance). Un cinéma muet doit être … muet…