Doublage de film

avril 4, 2013 dans Impros

Type mixte

Nombre de jouteurs : 4

Durée :  moyenne à longue (4 à 6 min)

Il s’agit d’une improvisation en 2 plans :
– 2 jouteurs (1 de chaque équipe) vont construire l’histoire en dialoguant l’un et l’autre.

– 2 jouteurs vont mimer le dialogue des 2 premiers.

Cette impro permet de travailler l’écoute, la création d’histoire et le mime.

Pour les JOUTEURS :
C’est une impro soit uniquement mimée, soit uniquement vocale.
Pour les doubleurs :
il faut proposer des situations favorisant le mime et les positions truculentes. Les jouteurs mimeurs sont vos marionnettes, il faut en profiter.
Ne pas bouger ne signifie pas obligatoirement ne pas mettre d’émotions… La voix peut être grimée, modifiée et très expressive.
Ce sont aux mimeurs d’adapter leur jeu au dialogue, mais les spectateurs apprécieront que vous repreniez un élément proposé par le mime. Il s’agit d’interaction entre le mime et sont doubleur.
Si le mime propose qqc, le doubleur doit le reprendre.
      Ce sont les doubleurs qui
mettent fin à l’histoire, aussi doivent-ils rester vigilants aux gestes de l’arbitre.

Pour les mimeurs :
Le jeu de mime est primordial. Ne pas hésiter à surjouer certains gestes.
Il s’agit d’un doublage de film, aussi lorsque votre doubleur parle, vos lèvres doivent bouger (sous peine de sanction de l’arbitre).
Pour faire comprendre à votre doubleur vos intetions, ne pas hésiter à surjouer les expressions faciales (par exemple, ouvrir de grand yeux tout rond en mettant ses poings sur les hanches fera réagir votre doubleur).
Le public appréciera que vous proposiez des alternatives aux doubleurs, que vous soyez acteur dans la construction de l’histoire…


Pour les ARBITRES :

– Les doubleurs viennent s’assoir  aux côtés de l’arbitre, face à la scène. Pour les gestes de temps, s’assurer que ce sont les doubleurs qui les remarquent.
– Pour pimenter le jeu d’acteur, l’arbitre peut exiger qu’un doubleur soit associé au mime de l’équipe adverse (ainsi, le doubleur hésitera moins à mettre son mime dans une situation précaire).
Il faut sanctionner un mauvais doublage labial. Si un acteur oublie plusieurs fois de bouger des lèvres quand c’est à lui de jouer, il fera perdre un point à son équipe.